Mai 2020, le premier confinement "bat son plein" ...

Privé de répétitions depuis déjà plusieurs semaines, en pause forcée, chacun a pris la pose de son côté !

Empêchés de pouvoir se retrouver et chanter côte à côte, et comme les notes nous tiennent à chœur, les deux ensembles de l'Atelier des Chants se sont regroupés virtuellement sur une portée de pixels.
Mais le monde était décidément bien à l'envers en ces temps de Covid : quelques Juliette étaient au sol tandis que certains Roméo s'égosillaient depuis les balcons !
Les partitions choisies par chacun étaient plutôt hétérogènes, mais cela pourra peut-être constituer le début d'un prochain concert de l'Atelier des Chants ...

___________

Un autre exercice inhabituel auquel beaucoup de chorales se sont essayées pour maintenir le lien en ces temps de confinement a été d'enregistrer un morceau, chacun chez soi, mélange fait à la fin ! Pour notre part, nous avions choisi un classique parmi les classiques.

Pas facile de chanter chez soi, seul devant son micro ou son smartphone, sans autre repère qu'une malheureuse bande-son envoyée par le chef, en playback dans l'oreille pour garder hauteur et rythme. Mais tous les chanteurs de l'Atelier des Chants ont joué le jeu, pour en final trouver cela plutôt amusant.
Et même si le résultat n'est certainement pas la version de référence pour le prochain CD ... c'est plutôt satisfaisant en considérant le contexte.


L'Atelier des Chants : Thoineau Arbeau, Belle qui tiens ma vie